Enquête Flash: Les budgets culturels des collectivités territoriales 2020 et 2021

La FNADAC a élaboré une enquête-flash auprès des directeur.rice.s des affaires culturelles des collectivités. Publié le 13 février 2021, ce sondage a recueilli plus de 150 réponses en vingt jours. 72% des répondants sont des collectivités locales. Il a réussi à toucher plus de 50% des régions administratives métropolitaines et de la Corse.
Les sept questions qui composent le questionnaire portaient sur les engagements politiques des collectivités sur le secteur culturel et leur évolution entre 2020 et 2021. Sur un format court, la FNADAC a fourni une première monographie de la question. Il s’en dégage les tendances suivantes.
55% des DAC interrogé.e.s estiment que le soutien au secteur culturel par leur collectivité a été minimal voire insuffisant. Cette analyse confirme la tendance de certaines collectivités à ne pas appliquer le principe de solidarité et ses grandes composantes : paiement intégral des cessions engagées et des subventions.
Ce mouvement ne se traduit pas dans les mêmes proportions par une baisse des budgets culturels pour l’année 2021. Seulement 38% des collectivités sondées ont voté un budget culturel en baisse. Cette baisse correspond à un point près aux baisses remarquées des budgets primitifs des collectivités. Cette tendance à la baisse, bien que moins répandue que nous pouvions le craindre nous inquiète. La FNADAC craint une intensification de cette tendance pour les années de sortie de crise. Ce mouvement est, de plus, minimisé par les régions et les départements qui ont, pour deux tiers d’entre eux, des budgets, globaux comme culturels, à la hausse.
La baisse d’un budget primitif est plus souvent appliquée au budget culturel qu’une hausse de budget en 2021. L’arbitrage politique se fait rarement en faveur des politiques culturelles.
La crise sanitaire est identifiée comme la raison des baisses de budgets dans deux tiers des situations observées. Face à cette situation inédite, les DAC soulignent un volontarisme politique fort des élu.e.s mais qui, dans 65% des cas, ne se traduit pas par une hausse de moyens financiers dans les budgets 2021.
Les prises de position des élu.e.s locaux sont très nombreuses ces derniers mois, entre autres sur le sujet de la réouverture des équipements culturels. Face à un secteur dont les besoins financiers s’accroissent, du fait des nombreux mois sans activité significative, la capacité de réponse des collectivités sera réduite s’il n’y a pas d’augmentation des crédits.
14% des collectivités, seulement, ont voté une hausse des budgets culturels cette année. 80% d’entre elles sont des villes de moins de 40 000 habitants. 80% des régions qui ont participé à l’enquête ont également un budget culturel en hausse.
La FNADAC anticipe que le vote du budget ne signifie pas pour autant que les crédits soient consommés à la fin de l’année 2021. Durant l’exercice 2020, une partie des collectivités ont été empêchées par l’inadéquation de leurs lignes budgétaires et les dispositifs nécessaires au soutien du secteur culturel. Si la problématique n’est pas anticipée dans les votes en ce début d’année, la situation risque de se reproduire cette année.
Fort de cette enquête, la FNADAC souligne l’importance d’anticiper les difficultés du secteur culturel à venir, dans un contexte de reprise d’activité. Elle défend l’importance d’une coordination effective entre les différents niveaux de collectivités et de l’Etat. A ce titre, elle s’engage dans le débat au niveau national.

Mis en orbite par iouston | Avec la complicité de Yann Cartaut